cg.sinergiasostenible.org
Nouvelles recettes

La rivière et le rail : la ville fluviale

La rivière et le rail : la ville fluviale



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Le River and Rail est un nouveau restaurant dans le quartier de Crystal Spring à South Roanoke. Tout dans le décor donne l'impression qu'il a fallu beaucoup de planification et de réflexion pour créer ce restaurant, et ce sentiment se poursuit lorsque l'on regarde le menu.

Nous avons décidé de nous asseoir dehors car c'était une belle journée et c'était amusant de voir les gens passer lors de leurs promenades du dimanche matin. Le menu comportait un certain nombre d'articles qui semblaient très appétissants et j'étais déchiré entre le Grass Fed Beef Burger ou le Carolina Smoked Shrimp & Grits. Même si j'avais entendu de bonnes choses à propos du hamburger, j'ai commandé les crevettes et le gruau car cela me semblait plus approprié pour un brunch. Ma femme a décidé d'essayer le Hanger Steak & Eggs.

Notre nourriture est sortie et nous avons tous les deux convenu que cela avait l'air incroyable. Mes crevettes et mon gruau étaient servis dans un grand bol et étaient garnis de champignons sauvages, d'oignons verts et d'un œuf poché. Les champignons sauvages étaient exceptionnels et offraient une saveur tellement différente que les champignons typiques que vous obtenez au magasin ou dans la plupart des restaurants – tellement plus copieux, robustes et savoureux. Les grosses crevettes étaient parfaitement cuites et le gruau (qui, je crois, était du gruau de riz) était également très bon. Et l'œuf poché a ajouté une saveur riche et crémeuse lorsque je l'ai mélangé avec les crevettes et le gruau. Tout dans mon plat était excellent et je pourrais en dire autant de celui de ma femme. Son steak de cintre avait une saveur formidable et était tendre et juteux. J'ai aussi beaucoup aimé les quartiers de patates douces et le ketchup maison qui étaient servis comme l'un de ses côtés.

Les prix de The River & Rail n'étaient pas bon marché, mais c'était une expérience différente de celle à laquelle nous sommes généralement habitués à Roanoke. Ces plats sont créés à partir d'ingrédients locaux et ils mettent vraiment en valeur les bonnes saveurs des ingrédients - comme les champignons sauvages dans mon plat. Nous avons payé 40 $ pour le brunch (pourboire compris) mais je dirais que c'était 40 $ bien dépensé. Le service était bon, l'ambiance était parfaite et la nourriture nous a fait dire à tout le monde à quel point c'était bon. C'est exactement ce que nous espérions pour notre brunch du dimanche.

Le River & Rail est le genre d'endroit que vous vous attendez à trouver sur Highland Avenue à Atlanta ou dans Hell's Kitchen à New York, et le type de restaurant qui donnera envie aux gens de visiter Roanoke.


« La rivière nous a été volée » : la bataille d'une tribu pour reprendre la rivière Skagit

Scott Schuyler n'a pas besoin de voir la rivière Skagit pour savoir que quelque chose ne va pas. Alors qu'il descend le talus escarpé de la rivière, de la roche mouillée et de la mousse sous chaque marche, il peut entendre le problème. "La rivière devrait chanter pour nous en ce moment, elle devrait couler librement", dit Schuyler alors que les gouttes de pluie froides de février disparaissent silencieusement dans sa veste bleue matelassée. Le lit de la rivière en dessous de lui, qui abritait autrefois l'une des plus grandes rivières de Washington, est étrangement calme et presque vide d'eau, même au milieu des hivers célèbres et humides de l'État.

Comme l'explique Schuyler : « La rivière nous a été volée. Il a été récolté pour de l'argent.

Schuyler est membre de la tribu indienne Upper Skagit, qui vit le long de la rivière Skagit depuis au moins 8 400 ans et la considère comme sacrée. Il y a un siècle, le service public de Seattle a endigué la rivière à trois endroits, créant un complexe hydroélectrique qui fournit 18% de l'énergie de la ville. Sur ce tronçon particulier de deux milles près de la frontière canadienne, toute la rivière a été détournée dans un tunnel hydroélectrique, réduisant ce large lit de rivière à un tronçon de piscines endormies.

La tribu veut que Seattle supprime le barrage Gorge, le plus bas des trois barrages, et ramène la rivière à la section que la ville a asséchée. La tribu affirme que le siècle de travaux hydroélectriques de Seattle sur la Skagit a contribué à une forte baisse des montaisons de saumon de la rivière, ce qui a des effets d'entraînement dans toute la région. La Skagit est la dernière rivière américaine en dehors de l'Alaska qui abrite encore les cinq espèces de saumon sauvage, bien que les stocks de poissons diminuent : deux espèces sont désormais répertoriées en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition et une population d'épaulards résidente à proximité, qui dépend de la Skagit Le saumon de la rivière pour la survie, est répertorié comme en voie de disparition.

« Notre peuple est un peuple de pêcheurs, un peuple de saumon. Le saumon disparaît et cela fait du mal à notre peuple », a déclaré Schuyler. Pendant des milliers d'années, la tribu a suivi la rivière dans les montagnes pour chasser le wapiti et le mouton en été, puis a pêché pendant que des milliers de saumons migraient en amont en été et en automne, fournissant une force vitale à la tribu.

La licence fédérale de la ville pour exploiter les barrages expire en 2025, et afin d'obtenir un renouvellement, la ville est tenue de travailler avec diverses autres parties prenantes - y compris les agences fédérales et étatiques et la tribu indienne Upper Skagit - pour étudier l'effet du barrage sur la rivière.

Mais moins d'un an après le début du processus de réapplication, la ville s'est retrouvée en désaccord avec presque toutes les parties prenantes impliquées, y compris les puissantes agences étatiques et fédérales. Surtout, le service public de la ville, Seattle City Light (SCL), a rejeté la demande de la tribu d'étudier la suppression du barrage Gorge, et à la place, la ville a demandé au gouvernement fédéral le droit de tirer plus, pas moins d'électricité des barrages de Skagit.

La bataille sur la rivière Skagit et ses barrages est en quelque sorte une bataille par procuration sur les dépenses cachées de la lutte contre le changement climatique. D'un côté, les gouvernements et les entreprises de services publics qui cherchent à faire de l'hydroélectricité une source d'énergie à faible émission de carbone, de l'autre, des scientifiques soucieux de la conservation et d'autres parties prenantes, souvent des peuples autochtones qui vivent le long des rivières ciblées, qui dénoncent les barrages comme étant dévastateurs pour l'environnement local. Dans une ville riche et libérale comme Seattle, les militants affirment que l'écart entre le budget de 1,4 milliard de dollars de la SCL et son manque apparent d'imagination en matière de protection de l'environnement est très contrasté.

«Nous vivons à une époque de justice sociale et c'est le mantra de la ville de Seattle», déclare Schuyler. «Mais ce qui se passe ne correspond pas à ce mantra. Ce n'est pas de la justice sociale, nous voyons un traumatisme culturel.

Alors que la ville de Seattle soutient qu'elle est le «service public le plus vert du pays» et donne la priorité à la sécurité du poisson par rapport à la production d'électricité, les scientifiques impliqués dans le processus fédéral de renouvellement des licences conviennent avec Schuyler et sa tribu que les barrages endommagent la rivière.

Pyramid Peak se dresse au-dessus du lac Diablo, un réservoir créé par l'un des barrages de SCL. Les North Cascades sont les montagnes les plus densément glaciaires des États-Unis continentaux. Photographie : Lester Black

Le National Marine Fisheries Service (NMFS), qui fait partie de la National Oceanic and Atmospheric Administration (Noaa), affirme que les barrages sont en partie responsables du déclin du saumon de la rivière Skagit et des orques qui visitent Puget Sound, dans lequel la rivière se jette, chaque année. Dans une lettre adressée au régulateur fédéral de l'énergie, le NMFS a également déclaré que les opérations actuelles du barrage ne sont "pas adéquates pour soutenir la survie et le rétablissement" des orques et des espèces de saumon en voie de disparition.

Le saumon est une famille de poissons migrateurs qui naissent dans les rivières, mais nagent ensuite vers l'océan ouvert où ils passent la majeure partie de leur vie, avant de remonter en amont pour se reproduire. Il est presque impossible de mesurer avec précision l'impact des barrages de Seattle sur les poissons de la Skagit, car la construction des barrages a commencé en 1919, bien avant que les scientifiques aient eu la chance de mesurer la santé de la rivière avant le barrage.

Mais les stocks de poissons ont clairement diminué. Le NMFS estime qu'au XIXe siècle, près d'un million de truites arc-en-ciel retournaient chaque année dans le Puget Sound. Cet hiver, la rivière Skagit, qui est la plus grande rivière de Puget Sound, avait moins de 4 000 truites arc-en-ciel remontant la Skagit pour frayer. Schuyler a déclaré que l'attribution de sa tribu n'était que de 75 poissons individuels.

Le lit de la rivière asséché contraste fortement avec les hivers célèbres de la région. Des sommets enneigés parsèment l'horizon alors que Schuyler s'enfonce plus profondément dans les montagnes du parc national de North Cascade. Ces sommets sont l'un des endroits les plus enneigés de la planète et le Skagit draine les montagnes américaines les plus glaciaires en dehors de l'Alaska. Pourtant, le lit de la rivière asséché sous l'autoroute est à peine assez grand pour être appelé un ruisseau.

La Commission fédérale de réglementation de l'énergie (FERC), qui est chargée de réglementer les entreprises de services publics du comté, ne forcera probablement pas la ville à retirer l'un de ses barrages. Mais Schuyler a déclaré qu'il espérait que le processus de renouvellement du permis exposerait les dommages environnementaux du projet hydroélectrique et que les habitants de Seattle pourraient alors décider de retirer le barrage de Gorge. Parce que SCL est un service public, les habitants de Seattle sont les propriétaires légaux des barrages de Skagit.

Il y a des signes que le processus de renouvellement des permis sensibilise.

En janvier, le service des pêches a écrit une lettre à la FERC affirmant que le service public de la ville contestait les «informations scientifiques fondamentales» nécessaires pour éclairer le processus de renouvellement des licences. Le conseil des commissaires du comté de Skagit a écrit une lettre ouverte critiquant le service public de Seattle, qualifiant « le statu quo » sur la rivière Skagit « d'inacceptable ».

Plus troublant encore pour la ville, un scientifique du département de l'écologie de l'État a menacé en février de retenir un certificat de qualité de l'eau requis pour exploiter les barrages, car le service public a refusé à plusieurs reprises les demandes d'étude du département. Jim Pacheco, un scientifique du département, a qualifié de « risible » la dernière justification du service public pour refuser une étude demandée et a averti que ne pas recevoir le certificat aurait des « conséquences désastreuses » pour SCL.

Andrew Bearlin, le gestionnaire de licence Skagit du service public, a déclaré dans une interview au Guardian que SCL n'avait pas de désaccords scientifiques fondamentaux avec les autres agences scientifiques.

"Nous ne sommes pas en désaccord sur les principes fondamentaux de la science, je dirais que nous avons parfois du mal à avoir l'espace pour comprendre le point de vue de l'autre sur cette science", a déclaré Bearlin.

Un différend scientifique au cœur du processus de renouvellement des permis est de savoir si des poissons sauvages ont déjà migré en amont au-delà de l'emplacement des barrages de la ville. Le service public a affirmé que les barrières naturelles, y compris les gros rochers, ont historiquement empêché presque tous les poissons de migrer en amont avant de pouvoir atteindre le barrage de Gorge, ce qui signifie que les barrages ont un « effet limité » sur le saumon migrateur. Mais le service des pêches a déclaré dans une lettre réglementaire d'octobre à la FERC que le service public « n'a pas cité de données réelles » identifiant les obstacles naturels au passage des poissons. Le service a également déclaré que des observateurs avaient vu des saumons nager à la base du barrage Gorge de 300 pieds, suggérant qu'"une telle barrière n'existe pas".

Un panneau lumineux de la ville de Seattle explique que les barrières naturelles, et non les barrages de la ville, empêchent la migration du frai de se déplacer en amont, une affirmation contestée par le National Marine Fisheries Service. Photographie : Lester Black

Le service public a longtemps affirmé dans ses documents de marketing que «les trois barrages sont situés en amont d'une barrière naturelle au passage des poissons» et que leurs barrages «n'interfèrent pas avec les migrations et le frai du saumon sauvage». Mais en janvier, SCL a supprimé toute référence aux barrières naturelles alors que le processus de renouvellement des autorisations de la FERC devenait de plus en plus controversé. Un porte-parole de SCL a déclaré que la suppression faisait partie d'une refonte du site Web planifiée de longue date et n'était pas liée à la nouvelle licence de la FERC.

Après avoir initialement rejeté une étude sur le passage des poissons en mars 2020, la ville a fait marche arrière en décembre 2020 et a accepté d'étudier le passage des poissons au-delà des barrages. Chris Townsend, directeur des licences hydroélectriques de SCL, a déclaré au Guardian que SCL prévoyait toujours d'inclure l'étude.

La ville a continué de refuser la demande de la tribu d'étudier la suppression du barrage de Gorge, car il s'agit d'un "élément clé d'un avenir énergétique vert", selon Tom DeBoer, responsable de l'environnement de SCL.

"Cela n'a pas de sens, en cette ère de transition vers une énergie 100% propre, de retirer ces ressources sans carbone qui sont essentielles à l'intégration de l'éolien et du solaire", a déclaré DeBoer.

Schuyler a déclaré que la ville pourrait continuer à tirer de l'électricité des deux barrages supérieurs même si le barrage de Gorge s'effondrait, et a promis de continuer à faire pression sur la ville pour qu'elle étudie rigoureusement la rivière. Il a dit qu'il espère que ces études scientifiques convaincront les habitants de Seattle que leurs barrages sont loin d'être inoffensifs.

« Nous vivons ici depuis 10 000 ans », dit-il. "Nous avons protégé et combattu pour le Skagit, et cela continue à ce jour."


À manger

Bienvenue dans la capitale du pays des saveurs. Ici, des chefs de classe mondiale préparent fraîchement et préparent de manière experte des chefs-d'œuvre culinaires dans des rangées de choix délicieux. Quelle que soit la station-restaurant que vous visitez, vous trouverez un plat alléchant qui vous emmènera à coup sûr dans une aventure culinaire.

Bienvenue dans la capitale du pays des saveurs. Ici, des chefs de classe mondiale préparent fraîchement et préparent de manière experte des chefs-d'œuvre culinaires dans des rangées de choix délicieux. Quelle que soit la station-restaurant que vous visitez, vous trouverez un plat alléchant qui vous emmènera à coup sûr dans une aventure culinaire.

Du saumon Skuna poêlé et de la bisque de homard aux huîtres Rockefeller et aux coupes juteuses de première qualité, le 1904 Steak House a de quoi ravir toutes les papilles à un prix tout aussi savoureux. Accompagnez votre repas inoubliable de nos 120 vins du monde entier.

Du saumon Skuna poêlé et de la bisque de homard aux huîtres Rockefeller et aux coupes juteuses de première qualité, le 1904 Steak House a de quoi ravir toutes les papilles gustatives à un prix tout aussi savoureux. Accompagnez votre repas inoubliable de nos 120 vins du monde entier.

Dégustez de la nourriture et des boissons à notre table commune de 20 pieds, spécialement conçue pour grignoter, mélanger et associer la nourriture, les amis et la bière. Nous avons plus de 100 types de microbrasseries du monde entier et 30 bières pression (y compris la propre bière maison de River City, 1904 Lager).

Dégustez de la nourriture et des boissons à notre table commune de 20 pieds, spécialement conçue pour grignoter, mélanger et associer la nourriture, les amis et la bière. Nous avons plus de 100 types de microbrasseries du monde entier et 30 bières pression (y compris la propre bière maison de River City, 1904 Lager).

Cibare's Barista prépare fièrement le café Kaldi avec des bagels, des muffins, des collations et des boissons en bouteille.

Cibare's Barista prépare fièrement le café Kaldi avec des bagels, des muffins, des collations et des boissons en bouteille.

Nos pères fondateurs connaissaient la valeur d'un repas bien cuisiné. C'est pourquoi nous avons un Burger Brothers à River City, un restaurant de hamburgers qui se conforme à une norme révolue où chaque galette était cuite à la perfection. Burger Brothers rend hommage à l'âge d'or de la restauration rapide.

Nos pères fondateurs connaissaient la valeur d'un repas bien cuisiné. C'est pourquoi nous avons un Burger Brothers à River City, un restaurant de hamburgers qui se conforme à une norme révolue où chaque galette était cuite à la perfection. Burger Brothers rend hommage à l'âge d'or de la restauration rapide.

Découvrez les saveurs exotiques de l'Extrême-Orient avec une toute nouvelle destination de restauration et de divertissement. Chez Asia Noodles, vous pouvez vous adonner à une authentique cuisine vietnamienne et panasiatique tout en profitant de jeux de table palpitants dans notre nouvelle salle Baccarat pour une expérience que vous n'oublierez pas.

Découvrez les saveurs exotiques de l'Extrême-Orient avec une toute nouvelle destination de restauration et de divertissement. Chez Asia Noodles, vous pouvez vous adonner à une authentique cuisine vietnamienne et panasiatique tout en profitant de jeux de table palpitants dans notre nouvelle salle Baccarat pour une expérience que vous n'oublierez pas.


Nous contacter

Remplissez ce formulaire pour nous envoyer un message.

Si vous essayez de faire une réservation, veuillez nous appeler au 904-575-2366 ou utiliser l'application RESY ci-dessus sous l'onglet RÉSERVATIONS.

Heures d'ouverture

Restaurant
Lundi 16h-22h
Du mardi au dimanche de 11h00 à 22h00

Salon sur le toit
dimanche 11h00-22h00
Lundi 16h-22h

Le dernier appel peut avoir lieu plus tôt que l'heure de publication

Heureux Heure
Dimanche - Jeudi 15h00-18h30

Consultez notre FAQ pour plus d'informations.

Notre emplacement

1000, avenue RiversideJacksonville, Floride 32204États Unis

Restaurant : Suite 100 Salon sur le toit : Suite 900

904-575-2366

Carrières

Si vous êtes un vétéran expérimenté de l'industrie hôtelière, nous voulons vous entendre maintenant!

Veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous pour nous envoyer un e-mail avec un curriculum vitae en pièce jointe que nous pourrons examiner.


Sur les quais du présent, reliques du passé en pont ferroviaire

Dans deux parcs riverains récemment construits, l'archéologie industrielle évocatrice - d'énormes ponts flottants rouillés, autrefois utilisés pour transférer des wagons de marchandises vers et depuis des barges de traversée de la rivière - ont fait partie intégrante de la conception.

Dans le parc d'État de Gantry Plaza, vieux de six ans, sur l'East River à Hunters Point, dans le Queens, les ponts flottants sont en peinture noire mate et en lettres orange vif. Mais dans le nouveau Riverside Park South, sur la rivière Hudson en dessous de la 72e rue, le pont flottant de la 69e rue est toujours à l'abandon au milieu d'une herbe haute et de meubles de parc en acier inoxydable. Une visite aux deux offre l'opportunité de réfléchir à nos concepts de restauration - et de ruine.

Les gares de triage de chemin de fer le long de la rivière Hudson au nord de la 59e rue apparaissent sur des cartes terrestres des années 1870, desservies par des ponts traversant l'Hudson beaucoup plus en amont de la rivière. Mais d'autres opérations ferroviaires juste de l'autre côté de l'Hudson dans le New Jersey ont rendu économique le transport par barge de wagons entiers sur des flotteurs de wagons et de les amener à terre à l'aide de ponts flottants - également appelés ponts de transfert - qui se connectaient aux flotteurs de wagons.

Les premiers ponts de transfert étaient des ponts simples, en partie flottants, articulés sur le rivage, l'extrémité de l'eau flottant sur un système de pontons, montant et descendant avec la marée. Rejoindre l'extrémité du ponton du pont de transfert au flotteur de voitures entrant a pris un certain temps.

Pour accélérer l'opération, plusieurs concepteurs ont développé des systèmes de suspension qui ont soulevé et abaissé le pont de transfert à partir d'une structure aérienne. En 1911, le New York Central Railroad a construit un tel système, conçu par James B. French, au pied de West 69th Street. French a breveté sa conception, qui utilise deux ponts séparés levés et abaissés indépendamment et un large hangar traversant le dessus pour protéger les machines de levage.

Le design français "a balayé le terrain", déclare Thomas F. Flagg, un archéologue industriel qui a étudié et écrit sur les ponts de transfert pendant trois décennies. M. Flagg affirme qu'une telle opération pourrait décharger 800 tonnes de fret en 15 minutes. Pour un non-spécialiste, le transfert par wagon semble lourd, mais il est plus rapide qu'une grue à conteneurs moderne, explique M. Flagg.

Au milieu des années 1920, la Long Island Rail Road a construit plusieurs ponts flottants du même design sur l'East River à Long Island City, ils pouvaient accueillir des voitures de 100 tonnes et pouvaient monter et descendre de 18 pieds.

Alors que les chemins de fer américains - et le fret ferroviaire dans le port de New York - déclinaient considérablement, ces ponts flottants tombèrent en désuétude et, dans les années 1970, étaient largement ouverts aux graffitis, au vandalisme et à l'aventure urbaine. En 1998, Gantry Plaza State Park a ouvert ses portes aux 48e et 49e avenues, succédant au point de transfert de Long Island Rail Road. Les architectes paysagistes Thomas Balsley Associates ont intégré des ponts flottants dans la conception. (Le parc devrait être un incontournable pour la plupart des touristes de Manhattan, en partie pour les vues imprenables sur Midtown Manhattan.)

Quiconque a grandi avec les parcs du milieu du 20e siècle de la variété Robert Moses peut pleurer en se promenant dans Gantry, ce n'est pas que les parcs de l'ère Moses étaient si mauvais, c'est que le design inspiré de Balsley montre à quel point il est petit plus aurait fallu pour les rendre tellement meilleurs. Il y a quatre nouveaux embarcadères qui s'étendent dans l'East River. L'un, le plus au sud - il s'appelle la jetée de pêche - a une table de nettoyage du poisson en acier inoxydable en forme d'amibe. Il dispose également d'un banc à lattes de bois de plus de 100 pieds de long, un "banc à vagues" qui monte et descend sur toute sa longueur comme une houle au milieu de l'océan.

Une autre jetée s'appelle la jetée d'observation des étoiles, avec un éclairage tamisé et, à l'abri des lumières du rivage, des sièges inclinés - "chaises d'observation des étoiles" Le parc descend jusqu'au rivage et il est possible de se frayer un chemin à travers les herbes sauvages et lavées. des bois pour enfoncer un orteil dans l'eau - une possibilité impensable il y a un demi-siècle.

Les deux ponts flottants de Gantry ont été peints et relookés, avec de grosses lettres rouges épelant "Long Island" lisibles de l'autre côté de l'eau. Aucun des ponts n'a ses tabliers d'origine avec des rails, mais sur l'un, les grands cintres en acier boulonnés s'étendent jusqu'à un nouveau tablier en bois - mais de côté, il est évident que les cintres ne le supportent pas mais sont juste cloués dessus.

Sur l'Hudson, la conception de l'entreprise Balsley pour Riverside Park South est progressivement réalisée, bien que des pièces soient en place depuis plusieurs années. Dans la lumière du soleil de l'après-midi, les sommets cotonneux brillants des bandes d'herbes sauvages ressemblent à un champ de neige, et les sentiers pédestres du rivage serpentent vers le sud le long de la rivière.

La jetée moderne du parc se projette loin dans la rivière - environ deux douzaines de New-Yorkais sont allés à son extrémité le matin du 11 septembre 2001, où ils ont vu la chute de la tour nord du World Trade Center et le fumée et dévastation qui ont suivi l'attaque terroriste. Alors que la tour de télévision rouge et blanche de la tour vacillait, un anneau de flammes s'est enflammé à partir de 10 étages, mais personne n'a pu entendre le bruit de l'effondrement - l'air était chargé de gémissements, de cris et de prières.

La jetée et son mobilier sont plus modestes qu'à Gantry, et la jetée de la rivière Hudson semble donc se concentrer sur le pont de transfert de la 69e rue – qui semble aussi abandonné qu'une aciérie de Rust Belt des décennies après le coup de sifflet final. Juste au sud du pont se trouvent deux anciens ponts de transfert, tous deux plongeant dans l'eau. L'un, en bois à moitié brûlé, ressemble à une épave du XIXe siècle, l'autre, en tôle d'acier profondément rouillée, pourrait être une péniche de débarquement abandonnée sur Iwo Jima.

M. Flagg, qui connaît bien le site, dit que le pont de 1911 est beaucoup plus intact que ceux de Long Island City - il a toujours les tabliers de pont réels - et que si quelqu'un libérait l'engrenage et restaurait le système électrique , il pourrait fonctionner à nouveau.

La ville commence à développer des conceptions pour la rénovation du pont flottant de la 69e rue ouest - et les différentes structures dans les deux parcs montrent l'importance du contexte pour juger de ce qui pourrait autrement être considéré comme une œuvre d'architecture indépendante.

À Gantry Plaza State Park, les ferronneries rehaussées et la peinture fraîche semblent en accord avec le site spacieux à ciel ouvert, le paysage industriel en partie brut et en partie les deux beaux immeubles d'appartements néo-1940 construits ces dernières années dans le Queens adjacent. Développement de l'Ouest.

Mais la décomposition brute du pont flottant sur la rivière Hudson se déroule juste à l'est de la falaise croissante des tours d'appartements Trump Place sur Riverside Boulevard, qui s'étendra un jour de la 72e rue à la 59e. Bien que ces bâtiments soient tous nominalement différents les uns des autres, leurs finitions en briques dures, leurs fenêtres vierges et leur mur de rue massif forment une toile de fond vanille plutôt simple qui contraste dramatiquement avec le memento mori de ce monument rouillé.


Corridor de transport actif rail-rail/fleuve

Le projet de corridor de transport actif rail-rail/rivière - s'étendant sur environ 10 milles - convertira une emprise ferroviaire existante et sous-utilisée en un corridor de transport polyvalent pour piétons et vélos à l'extrémité ouest du corridor et créera raccordements à la rivière Los Angeles à l'extrémité est du corridor.

Une fois terminé, le projet de corridor de transport actif rail-rail/rivière reliera les quartiers, les écoles et d'autres destinations clés au cœur du sud de Los Angeles. Plus particulièrement, le projet facilitera :

  • Nouvelles liaisons piétonnes et cyclables est-ouest
  • Connexions à plusieurs lignes de métro et de bus municipaux le long de l'avenue Slauson
  • Connexions à quatre grandes lignes de métro nord-sud : la ligne A (bleue), la ligne J (argent) et la future ligne Crenshaw/LAX
  • Le futur corridor de transit de la branche ouest de Santa Ana (WSAB)
  • Connexions à la rivière Los Angeles et au chemin de la rivière Los Angeles
  • Améliorations apportées au réseau cyclable existant du comté de Los Angeles

Le projet fournira un couloir piétonnier et cyclable qui reliera les villes de Los Angeles, Inglewood, Huntington Park, Vernon, Maywood, Bell et des parties du comté de Los Angeles non constitué en société. La zone du projet est en grande partie composée d'un mélange de quartiers à haute densité, de centres commerciaux et d'utilisations industrielles.

Le projet de corridor de transport actif rail-rail/fleuve est un seul corridor piétonnier et cyclable composé de deux segments distincts, chacun dans une phase de développement différente. Le segment A est le composant Rail-to-Rail et le segment B est le composant Rail-to-River. Ensemble, ils formeront un seul chemin, s'étendant du sud de Los Angeles à la rivière Los Angeles.

Contexte du projet

En 2012, le conseil d'administration de Metro (Metro Board) a demandé au personnel d'évaluer la faisabilité de la réaffectation de la section locale nord de l'emprise ferroviaire (emprise) de la subdivision Harbour appartenant à Metro en tant que corridor de transport actif. L'étude de faisabilité du corridor de transport actif intermédiaire rail-rivière qui en a résulté (étude de faisabilité) en 2014 a indiqué qu'une piste cyclable et piétonnière le long du corridor du projet apporterait des améliorations importantes au réseau de transport régional, tout en créant des avantages environnementaux, économiques et de mobilité innovants pour le communautés environnantes. En octobre 2014, le Metro Board a approuvé le financement de l'autorisation environnementale, de la conception et de la sensibilisation pour le segment A, ainsi que l'analyse alternative pour le segment B.

À l'heure actuelle, les piétons et les cyclistes se déplacent le long du corridor du projet avec très peu d'installations pour soutenir leurs habitudes de déplacement. L'accès sûr, confortable et pratique aux volumes existants de vélos et de piétons est considérablement entravé par les commodités restreintes du côté sud de l'avenue Slauson, avec des trottoirs étroits et surpeuplés. Du côté nord de l'avenue Slauson (emplacement de l'emprise du projet), les trottoirs sont inexistants, créant un passage inadéquat pour tous les utilisateurs, y compris l'accès des usagers d'autobus à plusieurs arrêts d'autobus le long du corridor du projet.

L'étude de faisabilité de 2014 a suscité un grand intérêt de la part des membres de diverses communautés et a attiré l'attention des médias locaux et régionaux. Le projet reçoit un solide soutien des juridictions locales, des organisations communautaires et des élus, car il favorise l'amélioration des conditions de déplacement, encourage l'utilisation des transports en commun et offre des possibilités de mobilité ascendante dans les zones mal desservies.

La connectivité améliorée des réseaux de transport en commun offrira aux résidents locaux plus de choix de transport en se connectant à la ligne A du métro, à la ligne J (via la voie de transit I-110 Harbour Freeway) et aux futures lignes Crenshaw/LAX et WSAB LRT. L'emprise ferroviaire de la subdivision Harbour a été sous-utilisée pendant de nombreuses années, mais ce projet soutiendra de nombreux efforts de planification locaux et régionaux (tels que le plan stratégique First Mile Last Mile de Metro, Complete Streets et le Plan de transport régional 2012-2035 et Community Strategies) pour améliorer la qualité de vie dans le comté de Los Angeles.

Segment A : rail à rail

Le segment A du projet est appelé « Rail to Rail », car il relie la future ligne Metro Crenshaw/LAX à la ligne Metro A (bleue). La partie « Rail to Rail » du projet mesure environ 5,6 milles de longueur, s'étendant vers l'est le long de l'emprise ferroviaire de la subdivision Harbour, en suivant Slauson Avenue à travers le sud de Los Angeles jusqu'à la station de métro A Line Slauson. Une fois terminé, le segment A fournira des connexions vers trois grands pôles de transport :

  • La ligne A du métro et la future station WSAB Slauson,
  • La ligne de métro J (argent) à la station Slauson de l'autoroute I-110, et
  • La future station Fairview Heights de Metro Crenshaw/LAX Line

Le segment A a conclu la phase d'autorisation environnementale et d'ingénierie préliminaire et achève la conception/ingénierie finale et sera suivi des phases de construction.

Le segment A est financé par une combinaison de sources de financement fédérales, étatiques et locales. En octobre 2015, le projet est devenu le premier du genre à recevoir un financement de la Federal Transportation Authority (FTA) sous la forme d'une subvention TIGER du ministère des Transports (DOT). Un financement supplémentaire a été fourni par une subvention Caltrans ATP et Metro.

Dernières mises à jour

Les travaux de construction initiaux du segment A (Rail to Rail) devraient commencer le 1er février 2021 et se poursuivre jusqu'en juin 2021.

  • Dégagement du site : dégager l'emprise du métro de tous les matériaux et équipements, y compris l'enlèvement de la voie ferrée et de l'équipement, des campements, des vendeurs non autorisés, des biens et des véhicules.
  • Excavation, traitement et élimination des sols

Chronologie approximative (intermittente)

Segment B : Rail à rivière

Le segment B du projet est appelé « Rail to River », car il relie la ligne de métro A (bleue) à l'est de la rivière Los Angeles. En mars 2017, Metro a conclu l'analyse des alternatives (AA) pour le segment B. Dans le cadre de l'AA, Metro a étudié quatre alternatives pour poursuivre le corridor de transport actif du segment A à la station Slauson de la ligne A (bleue) du métro jusqu'à la rivière Los Angeles. . Avec la contribution de la communauté et des parties prenantes, le conseil d'administration de Metro a adopté l'alternative de Randolph St comme alternative préférée localement (LPA). Le corridor de transit de West Santa Ana Branch (WSAB) est également prévu le long de Randolph St, partageant environ 2,3 milles avec le segment B LPA. Les analyses techniques du WSAB et de Randolph LPA ont déterminé que l'emprise existante ne pouvait pas accueillir les deux projets. En conséquence, une analyse des alternatives supplémentaires (SAA) est en cours pour réévaluer Randolph St et d'autres alternatives supplémentaires / potentielles pour continuer le corridor de transport actif plus à l'est jusqu'à la rivière LA.

Les travaux AA et SAA pour le segment B sont financés par des fonds locaux de Metro.

Réunions communautaires

Prochaines réunions du segment B

Rejoignez-nous en mai pour des réunions communautaires sur Zoom et partagez vos commentaires sur les alternatives proposées pour le segment B. Les réunions se tiendront virtuellement le 11 mai 2021 à 18h et le 15 mai 2021 à 10h. Les deux réunions comprendront les mêmes informations et une interprétation en espagnol sera fournie.

Veuillez vous joindre à nous pour l'une des deux réunions pour :

> An update on the project status

> A presentation on the proposed alternatives

> A discussion to provide comments and ask questions

Tuesday, May 11, 6-8pm
Webinar Link: bit.ly/2O6K9ml

Webinar ID: 987 7644 5702
Passcode: 5851
Call-in: 213.338.8477
Spanish Line
Spanish Call-in Line: 224.501.3412
Access Code: 147-271-797

Meeting #2
Saturday, May 15, 10am-12pm
Webinar Link: bit.ly/3fxRUgF
Webinar ID: 972 6130 0042
Passcode: 5851
Call-in: 213.338.8477
Spanish Line
Spanish Call-in Line: 669.224.3412
Access Code: 533-374-077

Previous Segment B Meetings

Metro held community meetings via Zoom on Thursday, February 11 and Saturday, February 13, 2021. Both meetings provided the same information. If you missed the meetings, please use the links below to access the video recording of the meeting and the meeting materials.

  • Meeting recording ( English )
  • Presentation ( English / Spanish )
  • Fact Sheet ( English / Spanish )
  • Project map ( English / Spanish )

Community Survey

Deadline to fill out the survey has been extended to Friday, March 5 .

Metro has a plan to make it easier to get around LA County, including complete streets that are safer for everyone. Metro wants your input to re-evaluate Randolph St and other possible routes for Segment B of the project that will connect residents via bicycle and pedestrian corridor from the Metro A Line (Blue) to the Los Angeles River.

Please take the short survey and let us know how you move around in your community and help us identify additional routes. Take the survey by Friday, March 5, 2021. Feel free to forward the link to your friends and family!


The River City Railway (Formerly Adams Street Station)

The River City Railway, formerly known as Adams Street Station, is the launch of a redesigned tailgating and event venue in the Sports Complex. Airstream Ventures has been hired by the ownership group to reimagine the area and build more gameday and event revenue.
The rail cars are currently available for rent to tailgate prior to Jaguar games whether fans are attending the game or desiring the create a watch party. Rentals include all you can eat and drink for 16 people for $995 for each Jaguars home game or $70 for individual tickets. Packages for Florida-Georgia weekend and the Gator Bowl will be announced soon. All proper COVID measures will be exercised to ensure the safety of all fans.
Each of the cars has a unique feel and theme, with the most recognizable ones being a Florida and Georgia themed car – decked out with furniture of each school’s colors as well as memorabilia recognizing legendary players and moments in program history.


How creek ‘daylighting’ began

(Francisco Kjolseth | The Salt Lake Tribune) Brian Tonetti, executive director of the Seven Canyons Trust, talks about the project to open Three Creeks Confluence Park in Salt Lake City, where Emigration, Red Butte and Parleys creeks meet the Jordan River near 1300 South and 900 West.

Back when cities were rising in the Salt Lake Valley, pioneers channeled the creeks to keep their unruly flows out of their fields and homes.

By doing so, the banks “deepened and eroded and created these nearly vertical banks, which we can still see today. That created a safety issue,” Tonetti said. “Because of the geography of the valley, they functioned as our sewer system. They flow east to west, out of our city, to the Jordan River and onto the Great Salt Lake. By getting rid of things within those creeks, whether that was sewage or chemicals, it was a way to kind of get them out of sight, out of mind.”

Now a movement is underway across the nation to bring these buried waterways back to life.

Creek daylighting got its first big push in the 1980s in Berkeley, Calif., where portions of at least three long-buried creeks have been opened through the city on the San Francisco Bay. Strawberry, Codornices and Blackberry creeks flow from coastal foothills, mostly through culverts to tidal estuaries on the bay’s east shore. Today, portions flow aboveground through green space.

The Strawberry Creek project, completed in 1984, is considered the archetype of modern creek daylighting, and the example it set has spread across the United States and Europe, according to a report by the Rocky Mountain Institute. Berkeley parks officials opened 200 feet of the creek and built a neighborhood park along its banks that helped revitalize a once-blighted part of the city.

“Strawberry Creek Park draws dozens to hundreds of people a day, many for the opportunity the creek presents urban dwellers, children, and adults alike to see, hear, smell, and feel flowing water and to enjoy the birds and aquatic creatures,” the report states. “Once a high-crime area and drug-dealing hot spot, the area now has a family-oriented feel.”

This is the kind of revitalization Tonetti and his allies are trying to bring to the entire Salt Lake Valley through the Seven Greenways Vision Plan.

“It’s creating greenway corridors,” he said, “along all seven of our creeks that are not only corridors for water, but actually corridors for the movement of wildlife, corridors for the movement of people and biking, walking, et cetera.”


Welcome to Suwannee River Wilderness State Trail

This trail is a partnership of locations along the river to provide amenities to trail users. These locations have been designated as river camps, hubs and parks.

To begin planning your Suwannee River Wilderness Trail Adventure, please read about the locations along the way below as well as a very thorough paddling guide available online. Also, take a look at an excellent map that charts boat ramp locations and mileage along the river or a similar interactive boat ramp map. Contact one of the local outfitters to make gear or transportation arrangements.

Once your plans are set, be sure to prepare a float plan to leave with someone on land.

River Camps

Five river camps - Woods Ferry, Holton Creek, Dowling Park, Peacock Slough and Adams Tract - are nestled on the river banks to provide comfortable overnight accommodations.

Each one is approximately 10 miles from established parks and campgrounds on the river. Each camp features five screened sleeping platforms. Each platform sleeps up to eight people, has a ceiling fan and an electrical outlet, hammock hooks for at least three hammocks, and a small seat and table. Just outside, each platform has a spigot with potable water, a fire ring and a picnic table. In addition to the five screened sleeping platforms, each river camp also has primitive campsites, hot showers, restrooms, grills, picnic tables and a picnic pavilion.

There is no charge to stay at river camps. All River Camps and platforms are currently available only on a first come basis.

  • Please review the River Camp rules and call 1-800-868-9914 if you have any questions.
  • River camps are accessible only from the river or, in some cases, hiking trails. No vehicles are allowed. Outfitters can work with visitors to deliver gear, coolers and food to the river camps. Ask your outfitter for specific services.

Hubs

Hubs are towns or parks from which visitors can explore the river and its surrounding areas by canoe or boat, bicycle, horseback, automobile or on foot. A wide range of goods and services are provided to meet visitor needs. Visitors can enjoy special events, shopping and other activities. Hubs can serve as great starting and ending points or an opportunity to restock supplies.

Stephen Foster Folk Culture Center State Park

The mighty Suwannee River starts small as it flows from the Okeefenokee Swamp in South Georgia at Stephen C. Foster State Park. This remote park is a primary entrance to the legendary Okefenokee Swamp — one of Georgia's seven natural wonders. Spanish moss-laced trees reflect off the black swamp waters, while cypress knees rise upward from the glass-like surface. Paddlers and photographers enjoy breathtaking scenery and abundant wildlife. Adventurous paddlers may start their journey here. Some portaging may be necessary to cross the shoals above White Springs.

White Springs

Located along the upper Suwannee River, White Springs is a popular starting point for paddlers on the Wilderness Trail. The river is narrow here and flows through towering pines and stately cypress that line steep riverbanks and high bluffs. Limestone cliffs and outcroppings plus white sandbars make the upper Suwannee an ideal setting for picnics and leisurely canoe or kayak outings.

Antique and art shops, bed and breakfasts, and restaurants entice visitors to stay a while in White Springs. Stop by local outfitters to customize a paddling trip, a half-day paddling trip or an overnight adventure, including a trip to Big Shoals, Florida’s only Class III white water rapids.

While in White Springs, visit Stephen Foster Folk Culture Center State Park, with museums highlighting the musical career of the artist who made the Suwannee River famous. Stephen Foster’s campground, vacation cabins and canoe launch make it an ideal base camp for exploring the area.

Spirit of the Suwannee Music Park

The Spirit of the Suwannee Music Park is famous for its concerts and festivals. The private park also offers RV, tent and primitive camping, and cabins. Visitors enjoy the restaurant and country store. A full-service stable and horse camping are available.

Suwannee River State Park at Ellaville

Suwannee River State Park is a perfect place for spending time on the river. Just inside the park you’ll find a high bluff that overlooks the spot where the Withlacoochee River joins the Suwannee on its way to the Gulf of Mexico. Fishing, hiking and picnicking are favorite activities in this park. Stay in one of five beautiful cabins or camp in the full-facility campground.

Advent Christian Village at Dowling Park

At Dowling Park, visitors find the Advent Christian Village, a retirement community on 1,000 acres on the historic Suwannee River. Visitors can shop at the grocery store or visit the cafe. Medical facilities are available. Bird-watching, hiking and fishing are popular.

Lafayette Blue Springs State Park near Mayo

Swimming and snorkeling in the spring is refreshing on a hot summer day. River fishing is popular. Ten walk-up campsites and a primitive group camp are provided with water and electric on a first-come, first-served basis. Five vacation cabins are available through advance reservations with ReserveAmerica. A portable restroom facility is available in the campground, and a restroom facility with a cold-water, outdoor shower is available in the spring area. The park is accessible by boat from the Suwannee River and by car from County Road 292.

Branford

The river widens along the lower Suwannee near Branford. Sandy banks become lower and slope gently toward the river. Located in the heart of Florida’s spring and river country, Branford is 20 minutes from High Springs, Live Oak and Mayo - towns along the “Antique Trail.” Branford's many businesses include motels, convenience stores and restaurants. It's is a great town for restocking your supplies or setting up base camp. Ivey Memorial Park provides a parking lot and boat ramp at the river’s edge in the heart of town.

Fanning Springs

The town of Fanning Springs on U.S. 19 in Gilchrist County offers restaurants, motels and the popular Fanning Springs State Park, where visitors can swim in the crystal-clear waters of the spring. Vacation cabins are available for lodging. For more information, visit the Fanning Springs Chamber of Commerce.

Suwannee

A fish camp/motel in Suwannee provides quick access to both saltwater and freshwater fishing. Campgrounds and motels are available in nearby Chiefland, Cross City and Old Town. Suwannee is an excellent base camp for anglers and seafood lovers. Anglers can cast for largemouth bass in the river or in freshwater creeks. The Suwannee and its tributaries are home to the Suwannee bass, which is smaller than a largemouth bass and has a distinctive feature: red eyes. Redfish and speckled trout are found in grass beds at the mouth of the river. Grouper, Spanish mackerel and other saltwater catches are a short boat ride away in the Gulf of Mexico.

Local restaurants serve fresh seafood - both saltwater and freshwater - a double delight. The Lower Suwannee runs deep and wide. Houseboats make fine vessels for cruising the lower 70 miles of the Suwannee River Wilderness Trail, and visitors can rent one from Miller’s Marina (training included) for several days. Learn more about the town of Suwannee from the Suwannee Chamber of Commerce.

Parks

In addition to the river camps and hubs, a number of state, county, city and private locations are located along the river for your enjoyment. If you plan to camp at any of these locations, please contact each park directly for their reservation procedures.


Where is the Lower Youghiogheny River?

The Lower Youghiogheny is a classic section of Class 3-4 whitewater that starts in the town of Ohiopyle, in southwestern Pennsylvania. The Lower Yough begins downstream of Ohiopyle Falls, right in the middle of town, and flows seven miles to the take-out at Bruner Run. This is the busiest section of whitewater east of the Mississippi River!

Is the Lower Yough the Same River as the Youghiogheny River?

The Lower Youghiogheny River is one section of the Youghiogheny River. The Youghiogheny River has 3 primary “river-sections”, that are immensely popular for river rafting the Upper Youghiogheny (wild – Class 4-5), the Middle Youghiogheny (mellow – Class 2 ) and the Lower Youghiogheny (exciting – Class 3+). The entire Youghiogheny River is a 134-mile (216 km) tributary of the Monongahela River. The Lower Youghiogheny River is a section that is 7.5 miles.

What does “Youghiogheny” mean?

Youghiogheny is pronounced: Yok-i-gay-nee. It is also often called the Yough (Yok) for short.

How do you pronounce “Youghiogheny?

Youghiogheny is a Native American word meaning “a stream flowing in a contrary direction.” The Native Americans named it this because the river runs north through West Virginia, Maryland, and Pennsylvania, instead of draining into the Atlantic going south.

Quick Facts About The Lower Youghiogheny River

  • Length: 7.5 Miles
  • Gradient: 25 feet per mile
  • Difficulty: Class 3-4
  • Season: March to October
  • Rec. Level: 1.6′ to 6′
  • Permits: Ohiopyle State Park
  • Put-in: Below Ohiopyle Falls in Ohiopyle, Pennsylvania
  • Take-out: Below Bruner Run Rapid
  • Guided Rafting Available: Yes
  • Unguided Raft Rentals Available: Yes
  • Experience Levels: No Experience needed to enjoy a guided rafting trip

About the Lower Yough River Rapids

The first mile of the Lower Yough is unique because it ends very close to where it begins. You can paddle or raft a one-mile loop of rapids by putting in below Ohiopyle Falls and taking-out on river right below Railroad Rapid. From there it’s a 5-10 minute walk back to the put-in.

You can choose to continue 6.5 miles downstream and paddle the entire Lower Yough, finishing at Bruner Run Rapid.

What Kinds of Boats & Gear Do You Need to Paddle the Lower Yough?

Only sturdily constructed rafts, kayaks, and closed-deck canoes intended for whitewater use may be used in the river, and all boaters are required to wear a United States Coast Guard-approved personal flotation device, Type I, III, or V.

Does the River Level Change Much During the Season?

River levels can change the difficulty of rapids. This is actually a really good question! The Lower Yough is both a dam-controlled river with a dam upstream at Confluence, PA and the water levels can vary day to day based on season rainfall. You can get the best of both worlds if you love paddling! There is always a minimum consistent flow of water such that rafting is available all season long, no matter if there is little rainfall that season. When it rains though, as with every river, dammed or not, the water will typically go up and then the rafting becomes a faster and even more exciting ride. There are high water levels at which we will not raft, if the rainfall has been extreme. That’s pretty rare. Always check at the launch area or contact the park office for current water levels.

Guide-assisted Lower Yough trips are good for ages 12 and up!

Do You Need Experience to Raft the Lower Yough River?

If you’re not experienced in whitewater, it’s best to run this section of the river on a guided raft trip, as the natural river environment contains undercut rocks, ledges, and swift currents. You do not need any prior experience paddling or rafting to enjoy a guided rafting trip as your guide will navigate the river skillfully, either in your boat (if a fully-guided trip) or with instructions to your boat if you are on a guide-assisted trip. If you want to rent a raft and be your own captain, we do strongly recommend prior paddling experience to navigate the river successfully and maximize your fun.

Where to Rent Boats for the Lower Yough River

Equipment rentals are available at Wilderness Voyageurs. See the full mix of boat types available here.

Shuttles, Fees and Launch Times Information for Private Boaters on the Lower Yough

To schedule a launch time, make a reservation online or call 888-PA-PARKS. Remember, there is a fee to launch boats on weekends and holidays on the Lower Yough. During the week, boaters must sign-in at the launch area. Every day in the summer, boaters must also buy a shuttle bus token. The bus token will get you to the top of the hill after the take-out, but not back to Ohiopyle. (In other words, you still have to run shuttle. Make sure a car is waiting at the top of the hill for you.) The bus token is a wristband. There’s a different color for each day. If you want to buy shuttle tokens for future runs, ask at the booth.

A whitewater kayaker runs Ohiopyle Falls.

Running Ohiopyle Falls on the Lower Yough

Experienced paddlers in whitewater kayaks and canoes can now run Ohiopyle Falls!

To run the falls, the water level has to be 1.8 feet or lower on the USGS Gauge. You’ve got to have at least two buddies with you (three boaters total) and register at the Lower Yough launch booth and get a launch permit. You can’t use the Lower Yough launch area as a take-out – the state park specifics that boaters who run the falls must take out at the Loop on Ferncliff or at Bruner Run.

Call 888-PA-PARKS with any questions.

To rent rafts, book a guided rafting trip, call 1-800-272-4141!

Wilderness Voyageurs
PO Box 97
103 Garrett St
Ohiopyle, Pennsylvania 15470
Call: (800) 272-4141


Voir la vidéo: Aavasaksa ja Tengeliö kesä 2019